fbpx
L’épilation définitive est un processus d’épilation au laser qui permet d’éliminer tous les poils d’une zone de manière définitive et durable. Notre centre laser My Beauty Clinic est une garantie d’efficacité et de confort pour l’épilation laser homme et l’épilation laser femme. My Beauty Clinic vous propose les protocoles de soins les plus adaptés à votre phototype et à votre pilosité.
L’épilation définitive nécessite de prévoir 8 à 12 semaines entre deux séances. Ce délai varie en fonction de la zone traitée et de l'avancement dans le cycle pilaire du patient. Il varie également en fonction de la pilosité de chacun. Il est impératif de respecter les délais qui sont indiqués par votre praticien afin d'optimiser les résultats de votre traitement d'épilation laser. Nous vous rappelons qu’entre deux séances d’épilation laser, vous pouvez raser la zone traitée.
L'épilation laser permet la destruction de 90% de la pilosité en moyenne. Cette moyenne constatée sur un sujet à la peau claire et aux poils foncés. Ce résultat est possible dès lors que la stabilisation des hormones est effective, à savoir à partir de 25 ans chez la femme, et 35 ans chez l'homme.
L’épilation laser définitive ne présente aucun danger si les contre-indications sont respectées. Plusieurs types de contre-indications existent à l’épilation laser, certaines sont définitives et d’autres temporaires. (Exemple: femmes enceintes, crises d’épilepsies, médicaments photo-sensibilisants, pacemaker…)
Adaptée à tous types de peaux, l’épilation laser se prête désormais au traitement des peaux noires et peaux mates. L’épilation des peaux mates est possible grâce à l’emploi d’un laser de dernière génération. Il y a encore peu de temps, les peaux mates et foncées ne pouvaient pas bénéficier de cette nouvelle pratique car les lasers type Alexandrite, en agissant sur la mélanine contenue dans la peau, provoquaient des brûlures cutanées. En effet, les peaux foncées concentrent beaucoup plus de mélanine dans toutes les couches de l’épiderme et les lasers classiques ne distinguent pas la mélanine contenue dans le poil et celle contenue dans la peau.
Il n’y pas d’âge minimum, l’épilation laser peut se pratiquer sans problème une fois la puberté passée, mais l’accord parental reste indispensable pour les personnes mineures. Par contre l’adolescent peut déclencher des réactions qui peuvent influencer négativement le traitement de l’épilation laser, il faut donc être vigilant. De même, il est recommandé d’être prudent par rapport aux choix de l’épilation définitive sur certaines zones afin que ce choix soit bien réfléchi. De manière générale, plus on commence jeune, plus il faut de séances. La pilosité est hormono-dépendante, c’est pourquoi il est recommandé d’attendre la maturité hormonale qui se situe aux environs de 25 – 30 ans chez une femme et 40 ans chez un homme.
Avant de débuter chaque séance d’épilation laser, le praticien vérifiera qu’il n’existe aucune contre-indication au déroulement de cette séance, à savoir : - que votre peau n’est pas bronzée de quelque manière que ce soit (soleil, UV, autobronzants, betacarotènes) - que vous ne prenez pas de traitement médicamenteux incompatible avec l’épilation laser. Après avoir observé l’évolution de votre pilosité, le praticien adaptera les paramètres du laser de manière à ce que votre séance d’épilation laser soit optimale. Chacun se protègera les yeux avec les lunettes de protection adaptées. Pendant la séance, la zone traitée par le laser d’épilation représente 2cm² environ et concerne une dizaine de poils à chaque impulsion. Ce qui provoquera une sensation temporaire de picotements due à la chaleur, rendue supportable grâce à la tête réfrigérée du laser. Cette douleur, bien que tout à fait supportable, peut être réduite par l’application d’une crème anesthésiante appliquée quelques heures avant la séance.
L’épilation laser peut présenter des risques en cas de non respect des contres indications. Plusieurs types de complications peuvent apparaître suite à une séance d’épilation laser. La plupart sont sans gravité et ne durent que quelques heures à quelques jours. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre centre My Beauty Clinic ou votre médecin : - Brûlures - Trouble pigmentaires - Hématomes - Repousse paradoxale
L’épilation laser peut être réalisée sur un grand nombre de zones, aussi bien chez la femme que chez l’homme : jambes, maillot, aisselles… peu de zones sont contre-indiquées, en voici la liste ci-dessous - Femme : Sourcils, front, joues, pattes, oreilles, nez et duvet - Homme : nez, oreilles, sourcils, front et crâne
Le laser d’épilation émet un faisceau de lumière qui va traverser l’épiderme le long du poil jusqu’à atteindre sa cible finale, le bulbe. C’est la mélanine contenue dans le poil qui va absorber toute l’énergie du laser, la transformer en chaleur au niveau des cibles mélaniques et permettre l’élimination du poil. Cet apport thermique va ainsi détruire définitivement les structures responsables de la fabrication et de la pousse du poil. Une fois le bulbe détruit, la repousse du poil est quasi impossible entraînant alors un résultat définitif. Une épilation définitive permet ainsi de détruire 80% à 95% des poils présents lors du traitement : les résultats varient selon l’âge et la zone traitée.
Entre deux séances de traitement, il ne doit pas y avoir de repousse lorsque les paramètres du laser d’épilation ont été correctement réglés. Toutefois si quelques nouveaux poils vous gênent, seul le rasage, ou la paire de ciseaux pour le visage et les zones hormonales seront autorisés. Afin de ne pas interrompre le rythme à respecter entre deux séances d’épilation laser, il est recommandé de ne pas s’exposer au soleil, de ne pas faire d’UV et de ne pas prendre de médicaments photosensibilisants. Il est également recommandé de bien hydrater votre peau pendant toute la durée de votre traitement d’épilation laser.
Les faisceaux lasers ne sont pas la cause des cancers de la peau. En effet, ces derniers sont dus à des radiations dites « ionisantes » tels que les ultraviolets (UV). Les lasers et lampes flash n’émettent pas d’UV mais des faisceaux de lumière dite visible (violet, rouge) ou infrarouge à forte puissance. Les longueurs d’onde de la lumière visible et l’infrarouge ne sont pas cancérigènes.
Etant donné que le laser n’agit efficacement que sur les poils en phase de croissance, il n’en détruit que 15 à 20% lors de chaque séance d’épilation laser. Il faut donc attendre que tous les poils passent par cette phase pour que l’épilation soit complète. Une fois que le bulbe pileux a été détruit, le poil ne repousse plus. C’est pourquoi on parle d’épilation définitive. On compte en moyenne 6 à 8 séances pour les zones telles que le maillot, les aisselles et les demi-jambes car les poils sont plus foncés et plus épais. Une moyenne de 10 séances sont nécessaire pour les cuisses et les avant-bras. Enfin, les zones du visage et zones hormonales nécessitent un nombre de séances variables. Notez également que quelques cas particuliers ont déjà été identifiés : - Il faut souvent plus de séances chez les hommes et chez les jeunes patients. - Le traitement au laser des peaux mates à noires nécessite en moyenne 2 séances de plus que le traitement des peaux claires. - L’espacement entre les séances pour le corps varie de 8 à 12 semaines. Toutefois cet espacement peut être variable suivant le cycle de repousse de chacun.
Mécanismes de la ménopause Survenant généralement vers l’âge de 50 ans, la ménopause désigne la cessation de l’activité des ovaires, et donc l’arrêt de la production des hormones féminines : les œstrogènes et la progestérone. Cette étape de la vie des femmes se décompose en 2 phases : la pré-ménopause, qui dure de 2 à 7 ans, et la post-ménopause. Durant la pré-ménopause, on observe tout d’abord une baisse de la production de progestérone, pouvant être à l’origine d’une prise de poids, de rétentions ou de gonflements des seins. Les taux d’œstrogènes, quant à eux, diminuent plus lentement, mais peuvent varier brutalement, causant alors des troubles incommodants tels que les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, une modification de l’humeur, subis par plus de 50% des femmes. Les bouffées de chaleur sont causées par la stimulation excessive de l’hypothalamus qui commande le fonctionnement des ovaires pour compenser la baisse du taux d’œstrogènes. Quand leur taux diminue, on observe une dilatation des vaisseaux sanguins et donc une augmentation rapide de la température corporelle, causant les bouffées de chaleur. Principe de la prise en charge Le protocole Inconfort de la Ménopause a été présenté officiellement en conférence par le Dr Philippe Blanchemaison (Paris) lors du 7è Congrès Mondial de Médecine Anti-âge à Monaco en mars 2009 (peut-être obtenu sur demande). L’objectif des séances est de réguler les taux d’œstrogènes pour atténuer fortement, voire faire disparaitre, les bouffées de chaleur et les sudations ainsi que les troubles du sommeil et ainsi les manifestations d’irritabilité, de fatigue et de dépression. Résultats Une évaluation sur 31 sujets montre qu’au terme de la cure de 7 séances, les bouffées de chaleur sont supprimées chez 40% des sujets, et réduites chez 47%, pour un taux de satisfaction global de 90,3%
Le premier objectif est de supprimer ou atténuer fortement les troubles du comportement alimentaire (appétit excessif, fringales, compulsions, attirance pour les aliments sucrés, gras, salés…), à l’origine des frustrations, du manque et du stress subis au changement d’alimentation. Le second objectif est que la personne puisse ainsi suivre les conseils diététiques qu’elle suit sans « craquer » comme cela arrive souvent avec un régime classique. Afin d’aider la personne à stabiliser son comportement alimentaire et donc son poids de forme sur le long terme, 1 séance de stabilisation par mois, pendant 1 à 2 ans, est conseillée. Au terme de la cure, en phase de stabilisation : quand le système hormonal est fonctionnellement équilibré, et notamment les cycles de sérotonine, le cerveau émet pendant les repas des signaux pour avertir que les apports alimentaires sont suffisants en quantité (quand la personne ressent la satiété) et en qualité (quand cesse le plaisir de manger). Ces signaux ne sont souvent plus ressentis ou respectés par les personnes en surpoids, compulsives ou boulimiques. Résultats : Une évaluation sur 291 sujets montre qu’au terme de la cure de 5 à 20 séances, le taux de satisfaction est de 95,6% pour des pertes de poids de 3 à 30 kg.
Le sommeil est une composante majeure de notre santé et de notre bien-être au même titre que l’alimentation. Unique moyen de récupérer nos capacités physiques et psychiques, il est indispensable pour être énergique et efficace tout au long de la journée. Reconnu comme l’une des principales causes de l’insomnie, le stress perturberait le fonctionnement hormonal du cerveau et créerait un dérèglement des cycles de production de sérotonine et de mélatonine, hormones régulatrices du sommeil. PRINCIPE DE LA PRISE EN CHARGE L’hypothèse de mode d’action est qu’en stimulant les points réflexes qui correspondent à la production de sérotonine et de mélatonine, la LUXO® régulerait les cycles du sommeil. Une amélioration de l’endormissement et une forte diminution des réveils nocturnes sont rapportés par plus de 90% des patients. La cure a également pour but de libérer les tensions, et d’induire ainsi un apaisement général, une amélioration du sommeil et de la capacité de concentration. LA LUXOPUNCTURE ET LES TROUBLES DU SOMMEIL CHEZ L’ENFANT Les enfants sont de plus en plus sujets au stress et aux troubles du sommeil qui en découlent. De par l’absence de risques médicaux et d’effets secondaires, les enfants peuvent bénéficier des soins.
Pourquoi est-on dépendant du tabac ? Le plus difficile dans l’arrêt du tabac est de faire disparaître le manque physique et psychique. Cette difficulté est le plus souvent à l’origine des rechutes. Le manque physique est dû à la baisse brusque du taux de nicotine dans l’organisme, par rapport à un seuil auquel le fumeur s’était habitué. Le manque de nicotine est vécu par le fumeur comme désagréable, voire insupportable. Le manque psychologique est causé par le fait que la cigarette procure plaisir, détente et stimulation intellectuelle. Elle a une action anxiolytique, antidépressive et coupe-faim. Le manque physique disparait quelques jours après l’arrêt de la cigarette, tandis que le manque psychologique peut durer de 15 à 60 jours. Principe de la prise en charge Pour aider le fumeur à arrêter sa consommation, il faut : – diminuer les compulsions et l’envie de fumer, – atténuer les manifestations du manque (nervosité, irritabilité, excès d’appétit…), – calmer l’irritation de la sphère ORL (bouche, gorge, sinus…) causée par la fumée afin que fumer devienne ensuite désagréable, engendrant un goût métallique dans la bouche, irritant la gorge… La cure LUXO ® se déroule en 2 étapes – Une phase de sevrage en 3 à 5 séances consécutives, à raison d’une séance par jour. L’objectif recherché est une abstinence de 3 jours consécutifs. – Une phase de suivi de 3 mois, après le sevrage. L’ex-fumeur peut bénéficier de 1 ou 2 séances supplémentaires, pour l’aider à gérer au quotidien les compulsions et diminuer les risques de rechutes. Résultats Une évaluation sur 188 sujets montre qu’au terme de la phase de sevrage, l’arrêt de la consommation du tabac pendant 3 jours consécutifs est de 90,5% et la durée moyenne de l’arrêt de consommation de tabac est de 4,4 ans (soit 50% d’abstinents à 4,4 ans).